Dans quelles structures ?

LES CRÈCHES / HALTES-GARDERIES / R.A.M

Des kamishibaïs spécialement conçus en partenariat avec des personnels issus de la petite enfance sont aujourd'hui proposés. Avec peu de texte et des illustrations simples, ces kamishibaïs sont réalisés sur seulement 6 ou 7 planches afin de tenir compte du temps de réceptivité des tout petits.

Les enfants différencient : les objets, les couleurs, les positions dans l'espace, les expressions etc...
Des mises en scène (musique, décor autour du butaï, lumière, bruitage) participeront à l'éveil général des enfants.

LES ÉCOLES

L'introduction de kamishibaïs à l'école permet de travailler sur l'éducation à l'image et la construction de savoirs fondamentaux (lire, écrire, écouter, communiquer, créer, vivre ensemble). Construire et mettre en scène un récit illustré sous forme de kamishibaï suppose la mise en relation du texte écrit, de l'image et de la diction.
Les objectifs du kamishibaï à l'école :

  • créer des histoires pour les raconter
  • passer de la lecture à l'écriture
  • passer de l'écriture au spectacle
  • passer de l'écrit à l'image ou inversement
  • croiser les langages, les outils et moyens de création et de communication
  • travailler en décloisennement
  • créer l'osmose au sein d'un groupe et fédérer autour d'un projet ou d'une ativité commune
  • pratiquer la lecture à haute voix dès les classes de CE
  • initiation et pratique d'une langue étrangère à l'écoute et à l'oralité

Les écoles maternelles utilisent ce support pour des séances de lecture vivante pour l'éveil, le développement au langage et la sensibilisation aux arts plastiques. les différents kamishibaïs peuvent faire l'objet de mise en scène autour du théâtre avec divers accessoires.
L'utilisation des planches sans les textes est très intéressante pour mettre en place des séances de "lecture d'images" développant ainsi l'imaginaire des enfants. Des ateliers d'initiation aux arts plastiques sont souvent mis en oeuvre autour d'un thème choisi par l'enseignant. Les dessins réalisés par les enfants pourront être présentés dans le théâtre

Les écoles élémentaires plébiscitent le kamishibaï pour l'apprentissage et le développement de la lecture. Depuis quelques années le kamishibaï a pris une place importante dans le cadre de l'oralité. La lecture à haute voix devant un public est un exercice difficile et redouté par les enfants. Le principe théâtrale du kamishibaï incite l'élève à se lancer et au début il peut toujours "se cacher" derrière le butaï et acquérir petit à petit une certaine confiance en lui qui lui sera bénéfique tout au long de sa scolarité. Certains se découvriront même des talents de conteurs ou de comédiens.
Les textes des kamishibaïs peuvent être traduits dans diverses langues à l'intérieur des réserves prévues au dos des planches.
L'étape suivante est le passage à la production d'écrits et à la réalisation d'illustrations.

Les collèges ont récemment découvert ce mode de communication. Dans les C.D.I. de nombreuses séances de lecure sont organisées pour développer l'aisance dans l'expression orale. Les professeurs de français les utilisent pour l'étude des contes classiques, les professeurs de langues réalisent des traductions permettant ainsi à leurs élèves de se familiariser à l'oral avec les langues étrangères. Les professeurs d'arts plstiques sélectionnent certaines planches de kamishibaïs et demandent à leurs élèves d'effectuer des reproductions selon différentes techniques, ou mettent en place des ateliers de création de kamishibaïs en synergie avec d'autres professeurs (histoire, géographie, français). Certaines de ces réalisations pourraient tout à fait être éditées tant le travail réalisé par les élèves est parfois stupéfiant.

LES CENTRES DE LOISIRS

Les centres de loisirs qui accueillent des enfants de 3 à 11 ans sont de grands adeptes des kamishibaïs. Les animateurs possèdent ainsi dans leur structure un outil qui plait aussi bien aux plus petits qu'aux grands, et ne sont en général pas à cours d'idées pour animer de la meilleure façon qui soit les différents kamishibaïs. Plusieurs enfants peunvent prendre un rôle dans l'histoire et même se déguiser.

LES BIBLIOTHÈQUES / MÉDIATHÈQUES

Les bibliothèques et les médiathèques ont été les précurseurs du kamishibaï pour les animations jeunesse depuis déjà bon nombre d'années. Elles ont largement contribué à la découverte du kamishibaï par un large public.
Ce support est bien intégré dans le concept des "bébés lecteurs".

LES ORTHOPHONISTES

Le kamishibaï est utilisé dans tout type de rééducation : surtout le language oral, l'écoute, l'attention, l'imagination... cela peut s'appliquer tout aussi bien à des enfants présentant un retard de langage, une dysphasie, un handicap, que des adultes cérébrolésés ou atteints de maladies neurodégénératives (démence).
La variété des histoires dans lesquelles on peut piocher selon une thématique particulière, un son spécifique, ... L'utilisation collective ainsi que la mise en scène de l'histoire constitue un plus (utilisation dans un groupe de langage pour enfants, adultes...). Les exploitations et prolongements...

LES MAISONS DE RETRAITE

Le kamishibaï a également séduit les animateurs qui l'utilisent en séquences avec des personnes en tout début d'Alzheimer afin de les faire travailler sur la mémorisation récente. Avec des personnes valides, des ateliers sont créés pour l'élaboration de kamishibaïs sur des thèmes divers et variés.
De plus en plus souvent, des enfants d'écoles élémentaires ou des collégiens vont rencontrer des personnes âgées dans les maisons de retraite pour leur "jouer" un ou plusieurs kamishibaïs, créant ainsi des passerelles intergénérationnelles pour le plus grand plaisir de tous.

LES IME / ITEP

Les hopitaux et les établissements hospitaliers infantiles pour séjours de longue durée utilisent régulièrement les kamishibaïs. Ils sont bien adaptés pour des séances individuelles, mettant en confiance et en joie des enfants se trouvant parfois dans des conditions de vie difficiles, en leur apportant un peu de rêve.

LES CONTEURS(EUSE)

Ce sont certainement les plus grands fans du kamishibaï. Certains ont développé cet art narratif à l'extrême et réalisent de fabuleux spectacles vivants. Ils passent régulièrement dans les écoles pour des spectacles de fin d'année ou de noël, et contribuent à la renommée et à la magie du kamishibaï.
Qu'ils en soient remerciés !

LES ASSOCIATIONS DE LECTURE

De nombreux bénévoles donne de leur temps dans leur ville ou dans leur département pour développer le goût de la lecture chez les enfants et leur permettre de créer des liens sociaux nécessaires à leur épanouissement.